Mardi 28.02.2006

Premièrement le département français de la Réunion est sauvé.

Je m’explique, notre bon premier ministre Mr Devillepin vient de donner 76 millions d’euros en plus des 15 millions que l’état avait déjà donné, il offre la prise en charge à 100% des antalgiques par la CQ, il donne des kits anti moustiques.

De plus nous savons maintenant que cette maladie n’est que ‘potentiellement mortelle’ et qu’elle ne concerne que ‘des personnes très âgées et déjà affaiblies par d’autres pathologies’.

Elle a quand même fait 77 morts, heureusement qu’elle est que potentiellement mortelle !!

Pour remonter le moral des réunionnais il a fait un petit compliment ‘on peut venir à la Réunion et y passer un séjour merveilleux’ mais il ne parle pas du retour des vacances pour les gens qui sont dans les hôpitaux en métropole pour recevoir des soins.

Il a annoncé qu’ils allaient revenir dans trois mois, lui, Xavier Bertrand (la santé), François Baroin (l’outre mer), pourvu que cette fois ils prennent le même avions.

Je vous disais que le moustique « Aedes albopictus » était dans le Sud Est de la France, vous ne devinerez jamais ou il se trouve. Il se trouve à Menton et à Nice, il n’est pas bête ce petit moustique il sait qu’il lui faut des personnes très âgés pour être potentiellement mortelle.

Pour info je vous donne la traduction de Chikungunya en swahili : « La maladie qui tord les articulations »

Deuxièmement les moutons et la tremblante.

Ces deux pauvres bêtes se trouvaient dans le Cher et dans l’Allier. Et nous aurons les résultats des analyses que dans un an. Il y a du avoir un fonctionnaire qui s'est fait égueuler, pour avoir sorti cette affaire de tremblante pendant que tous les autres essayent de tuer des volailles, je ne vous raconte pas.

Nous ne devrions plus en entendre parler pendant un moment de cette affaire.

Troisièmement le H5N1.

Je me suis dit qu’il fallait que je sois sérieux dans mes infos, j’ai donc été voir le site du ministère de l’agriculture, celui la grippe aviaire créé par le gouvernement et celui de l’AFSSA.

Voilà mes trouvailles. Vous pouvez manger des volailles.

Pour le ministère de l’agriculture : « Cuisson ; les caractéristiques du virus H5N1 ne permettraient pas une contamination de l’homme en mangeant car la cuisson des viandes de volaille à 70° pendant quelques minutes (soit une viande bien cuite) détruit le virus.»

Pour l’AFSSA : « cuisson ; 5 minutes à 60° ou 1 minutes à 100° ».

Je ne dois pas avoir un bon four car après 5 minutes à 60° ma viande n’est pas bien cuite, je ne vous parle même pas de 1 minute à 100°. Ou peut être que les fonctionnaires ne savent pas faire cuire un poulet.

Pour les œufs : Nous pouvons encore manger des œufs crus sans problème suivant « Madame Eloit directrice adjointe de la direction générale de l’alimentation »

Mais je suis vraiment désolé, je n’ai rien trouvé sur le foie gras mi cuit, car un foie gras cuit à cœur à 60 ou 70° pendant plusieurs minutes cela s’appelle de la graisse de canard ou d’oie, mais plus un foie gras.

Voilà peut être pourquoi le Japon, Hong Kong et depuis ce matin une vingtaine de pays ne veulent plus importer de volailles et de foie gras.

Si non j’ai trouvé un truc très drôle sur le site du ministère de l’agriculture.

Le fameux pigeon de nos villes ne risque rien, je vous donne la phrase exacte « Les pigeons des villes sont moins exposés que les autres espèces, car ils ne sont pas au contact de l’eau milieu favorable au virus. »

Elle n’est pas belle la vie, mes cinq poules, elles vivent sur l’eau peut être !!!! Moi je suis dangereux avec mes cinq poules que je dois enfermer et ne pas laisser au contact des autres animaux. De plus je risque une amende de 750€ quand même.

Les maires des communes françaises eux ne font rien car le pigeon est moins exposé. Vous ne croyez pas que là ils se moquent de nous.

Pour info : il y avait en France 30.000 élevages professionnels qui faisaient un chiffre d’affaire de 6 milliards d’euros et employaient 65.000 personnes.

Combien va-t-il en rester après ??????????