Je voudrai d’abord remercier pour cette première semaine, tout ceux qui ont pris le temps de lire mes bêtises, de m’envoyer des mails et celui à l’heure où j’écris ces lignes qui a écrit un commentaire.

Je vais répondre aux questions que je vous avais posées hier.

Je préfère manger des volailles non vaccinées, car une volaille avec leur vaccin  cela ne fait pas très bio.

Je suis désolé d’avoir traité Françoise et Ségolène de poules. Mais cela vient du fait que je n’ai pas de dindes. J’espère que je n’ai pas offensé mes poules.

Pour le Clémenceau, j’ai des amis qui prennent des paris, car ils sont certains que le Clem n’arrivera jamais en France. J’aimerai qu’il gagne, mais cela me semble impossible de faire un truc pareil, malgré qu’ils aient déjà fait plus fort.

Encore des fonctionnaires qui n’ont pas été assez vite. Maintenant il faut rentrer ses chats, tenir son chien en laisse, en enfermer ses volailles. Comme quoi dans la fonction publique on a le droit à l’erreur, sans risque et que le ridicule ne tue pas.

Pour les 43 pays qui ne veulent pas de nos volailles, cela est logique vu que le but est de détruire la filière, donc plus d’acheteurs plus de producteurs.

(J’en profite pour vous dire qu’à Auchan pour un poulet acheté il vous donne le deuxième) uniquement jusqu'à Samedi. La semaine prochaine 1 acheté combien de gratuits ?

Pour les deux moutons il y a plusieurs raison. D’abord ce virus est connu de puis plus de 200 ans et il n’a jamais fait de ravage. Deuxièmement il ne faut pas foutre la merde partout en même temps. Si la grippe est finie dans un an, ils peuvent ressortir les moutons sans problème et détruire les moutons tranquillement.

Alors là je ne plaisante plus, l’affaire est très grave, j’irai même jusqu'à dire que cela va peut être devenir une affaire d’état. Mr de Villepin a été piqué par un moustique sur la main Lundi dernier à la Réunion.Vu qu’il y a  7 jours d’incubation nous saurons lundi prochain si notre premier ministre a le ou la Chikungunya. Il va peut être perdre ces air de vieux beaux (pardon mes dames) content de lui. Pour devenir un pauvre vieux qui a du mal à marcher et qui est très fatigué.

Ma mère me l’avait bien dit, quand tu mens cela te retombe toujours dessus.

De plus vous n’allez pas me dire, vu le prix que cela nous a couté un voyage pareil, trois ministres qui arrivent dans trois avions différents, qu’ils ne pouvaient pas en plus acheter des bombes anti moustiques.

Pour le gibier qui a disparu de nos campagnes. Je pense que ces animaux sont très fragiles et très stupides vu qu’ils n’ont pas su s’adapter à cette nouvelle façon de cultiver nos campagnes.

Les agriculteurs eux au moins ont su s’adapter à ces nouvelles techniques en suppriment les haies, les arbres, bosquets et autres qui pouvaient fatiguer le regard.

Maintenant il n’y a plus rien à voir sur des kilomètres, cela est beaucoup plus reposant et plus agréable à l’œil.

Merci messieurs les agriculteurs d’entretenir et d’embellir nos campagnes. Sans penser à la productivité à outrance.

On m’a envoyé quelques histoires drôles que je vais partager avec vous ainsi que des images.

Je vous souhaite un très bon weekend et je vous dis à Lundi.

Car ce weekend je vais sauver un secteur agricole, les vignerons. Pourvu que je sois à la hauteur de cette tâche.

Quand je hurle, toute la vallée frissonne, dit le loup, Quand je rugis, toute la savane tremble, dit le lion, Quand j'éternue, la planète entière fait dans son froc, dit le poulet !

Urgence :

Mesures de précautions indispensables en raison du risque de grippe Aviaire

Les vêtements "pied de poule" ou "pied de coq" sont désormais interdits pour une durée indéterminée.

De même, pour éviter toute mise en quarantaine, il est souhaitable de ne plus appeler ses proches "ma poule" « ma poulette» ou "mon poussin", mon canard", "mon petit oiseau des îles", "mon petit Oiseau de paradis", "ma colombe" ou de "roucouler" avec votre "petite Caille".

Ne traitez plus ceux qui vous agacent de "petite dinde", "jeune coq",

"oie blanche", "drôle d'oiseau", "perruche" et "perroquet", ni de "chapon" ou de "grue", ni ceux qui se font avoir de "pigeon" ou de "dindon de la farce", ni les étourdis "d'étourneaux" ou de "tête de linotte".

Les coiffures en "crête de coq" sont interdites, de même que les teintures "aile de corbeau", et vous ne devez plus "vous pavaner comme un paon" ni faire la « bouche en cul de poule ».

Vous ne devrez pas "monter sur vos ergots" ni vous "prendre de bec" avec les autres, comme il est interdit de "se voler dans les plumes".

Il n'est pas non plus conseillé de jeter des œufs à ceux qui chantent faux, d'applaudir celles qui "chantent comme un "rossignol" ou de vous montrer "gai comme un pinson".

Ceux qui voudront crier victoire sont priés de ne plus pousser de "cocorico".

Les "poulets" resteront dans leurs casernes et leurs commissariats et n'essaieront pas d'attraper les "pies voleuses".

Les "crânes d'œuf " sont assignés à résidence dans leurs bureaux climatisés.

Par mesure de précaution, les autres « noms d'oiseaux sont également prohibés.

Bien que le « coucou » ne soit pas un oiseau migrateur, vous êtes priés de ne plus utiliser ce mot pour vous saluer.

Et si la température descend trop, couvrez-vous pour éviter d'attraper la «chair de poule» et évitez d'avoir un «appétit d'oiseau».

Rien ne vous interdit de prendre votre «plume» pour compléter cet avis à la population.

.

.

sans_titre

.

.

.

mamadoo3